Belem & the Mekanics
Résidence sur la terre

Animus Anima présente un album surprenant, aux confins du jazz progressif, psychédélique, du nu-jazz et de l’impro-rock. Voici le chaînon manquant entre Pink Floyd et Archie Shepp!

« Animus Anima » (en référence au concept psychanalytique de Jung) est le fruit de la rencontre « expérimentale » entre 4 musiciens issus d’horizons très différents: Nicolas Ankoudinoff , saxophoniste et compositeur est issu du milieu du jazz, Pascal Rousseau, un tubiste tout-terrain de haut niveau ( Ictus, Mik Mâäk, Brussel Philharmonic). Aux guitares, l'improvisateur et amoureux des larsens, Benoist Eil et à la batterie, Etienne Plumer, imprégné par la tradition M-base afro-américain (tous 2 actifs au sein de "Rêve d’éléphant" et "Tout est joli/All is pretty")

En 2011, à l’occasion des 10 ans du projet, Nicolas Ankoudinoff s’est lancé dans l’écriture d’un nouvel album pour le quartet et pour trois invités, des amis de longue date: Bart Maris à la trompette (Flat Earth Society, Moker), Stephan Pouguin aux percussions ( Rêve d’éléphant, Pantha Rei, Vivo) et Giovanni Di Domenico au fender rhodes.

5 ans plus tard, ils présentent « Résidence sur la terre », un opus décliné en sept tableaux et deux interludes qui renvoient aux états émotionnels que peuvent inspirer la nature. Sept titres évocateurs ( «Atmosphère atmosphère», «Nomad’s land», «Terre Eve ") qui présentent une orchestration originale et des textures sonores surprenantes: le tuba, la guitare et le sax s’alternent dans le rôle de basse, la batterie et les percussions ouvrent le champ de la polyrythmie (la plage n°1 est un groove qui mélange des rythmes en 4 et en 11), la trompette et le sax ténor sont tantôt solistes, tantôt ‘orgue’ avec l’appui du tuba («Marée Basse»).

"Animus Anima" explore les sons, les triture allègrement pour aboutir à une musique incandescente, visionnaire, aux frontières du trouble et du dissonant mais toujours accessible.

Tracks

  1. 7:32 Atmosphère Atmosphère
  2. 4:59 Nomad's Land
  3. 3:46 Baloo Stardust
  4. 5:44 Marée Basse
  5. 5:00 Argile de tes mains
  6. 4:27 Terre Eve
  7. 7:38 Zaaien (donc nous sommes)
Durée totale 0:39:06

Photos

  • IGL271-COVER © Isabelle Pauwelyn
  • IGL271-LESOIR-18.05.16
  • IGL271-RIFRAF-06.2016