African Gnaoua Blues

Né à Salé, au Maroc, où il réside, Abdelmajid Bekkas apprit la pratique de la musique gnaoua aux côtés de son maître Ba Houmane. Musique née au XVIième siècle des échanges commerciaux et culturels entre Tombouctou, proche de Zagora d'où est originaire Abdelmajid Bekkas, et Marrakech à l'époque de la conquête du Soudan.

Musique séculaire dont la voix ensorcelante d'Abdelmajid Bekkas et les timbres envoûtants que celui-ci tire tant de son guembri que de sa guitare soulignent le caractère mystique qui fait d'elle, à Essaouira comme à Marrakech, une "guérisseuse d'âme".

En filigrane, l'Afrique, fascinante, et le blues dans ce qu'il a de plus authentique, sa pureté originelle y étant préservée. En se revendiquant de l'Afrique, la Mère du blues, et des nombreuses progénitures du blues, tel que le funk, le propos d'Abdelmajid Bekkas inscrit la musique gnaoua dans sa dimension première.

Majid Bekkas chant, guembri, oud, guitar
Rachid Zeroual flute, cavala
Khalid Kouhen percussions

Tracks

  1. 7:00 African blues
  2. 6:02 Mrahba
  3. 8:44 Hamdouchi
  4. 6:42 Youbadi
  5. 7:57 Balini
  6. 7:07 Daymallah
  7. 5:54 Sandiye
  8. 6:45 Galou
  9. 9:18 Soudani manayou
  10. 4:57 Mawama
Durée totale 1:10:26