Son bandana, son petit air de corsaire et sa petite barbichette sont connus aux quatre coins du monde, et font de Sal La Rocca une référence comme contrebassiste au sein de la planète jazz. Il aime cet instrument car il lui permet de parler en même temps, de s’exprimer, de rugir, de rougir et qui sait de jouir aussi. Bavard, présent ,engagé, il nous a reçu chez lui pour parler de son dernier album, de son monde à lui et de lui dans le monde. Une belle rencontre avec un mec, bâti comme un roc, amoureux du jazz, de la musique, de sa femme et comme tous les grands : de la Vie...

Avant toute chose, comment définir le rôle du bassiste?
Le son est basique et est obtenu en établissant des rythmes fondamentaux, en tous cas à l’origine. Puis la basse est devenue plus bavarde, et en quittant cette fonction primordiale, a pris sa route vers le coté soliste et contrepointiste au lieu d’uniquement accompagner. Le bassiste joue un rôle de lien, de celui qui invite les autres musiciens à faire des choses ensemble.

S’embête t-on parfois dans ce rôle d’accompagnateur ?  Car, parfois, et cela ne dépend pas de la qualité du bassiste, on ne l’entend guère !
....

Lire l'interview complète ici...

 

 

27 juin 2012 sowarex