Baba Sissoko

Né à Bamako (Mali), Baba Sissoko est le maître incontesté du tamani (l'original talking drum), qu'il a commencé à jouer lorsqu'il était un enfant (grâce à l'enseignement de son grand-père Djeli Baba Sissoko) et par lequel il est capable d'extraire toutes les notes tout simplement par un mouvement naturel.

Baba Sissoko joue également du ngoni, le kamalengoni, la guitare, le balafon, la calebasse, le sildrum et ... il chante! Il est issu d'une grande dynastie de griots du Mali: dans la tradition malienne, les griots sont envoyés pour calmer les cœurs et les âmes, par le biais de la musique. Baba Sissoko a été le premier à introduire le son du tamani dans la musique moderne du Mali. Dans les compositions Baba il ya une grande influence de Amadran, qui est une structure répétitive et hypnotique, musique typique du Mali qui, selon de nombreux chercheurs, serait le berceau du blues.

Son style est particulier: Baba aime intégrer des mélodies et des rythmes de la tradition malienne (Bambara, Peul, Mandigue, Sonrai) avec les sons typiques du jazz et de blues, de créer des effets musicaux fantastique. Entre autres, il a travaillé et collaboré avec: Habib Koité, Rokia Traoré, Ibrahim Ferrer, Buena Vista Social Club, Don Moye et Art Ensemble of Chicago, Dee Dee Bridgewater, Miguel Anga Diaz, Omar Sosa, Chris Joris, Bob Stuwart, Aka Moon...