Ces deux chanteurs sont héritiers et porteurs de la magnifique tradition des chants de charretiers siciliens.

Giovanni Di Salvo a appris auprès de son grand-pète Domenico Lanza, un des plus grands chanteurs de Bagheria (Sicile) qui a d’ailleurs été enregistré par Alan Lomax et figure sur le disque “Italian Treasury : Sicily” (Rounder, The Alan Lomax Collection). Etudiant à l’Université de Palerme, il a collaboré intensivement au disque “Canzuna a la Carrittera” et oeuvre intensément au maintien et à la diffusion de ces chants méconnus.

Melchiorre Di Salvo est également de Bagheria, son style plus mélismatique est caractéristique, il a appris auprès de son père qui tenait une auberge (un funnacu) où aimaient se retrouver les charretiers de Bagheria et de la région. Il est l’initiateur de nombreux projets autour des chants de charretiers dont le “Scrusciu di la Vuci”.