Jean Goubald

Sa guitare en bandoulière, le regard perdu dans le ciel et les pieds plongés dans les eaux du fleuve Congo, Goubald est en train de «réinventer» en silence la musique congolaise. Son style se fonde sur sa voix chaleureuse, limpide, d'une technique inégalable, la pureté de sa guitare et ses textes qui conjuguent rimes et rires. Ce chansonnier kinois se lance et avance sur la dérision, le rire et le sourire, dans un joli mélange à la sauce piment. Tant en français qu'en lingala, il y a dans les textes et dans le ton de Jean Goubald des zestes de Souchon... à la sauce kinoise.

Jean Goubald écrit ses chansons comme on ne l'a jamais fait ni entendu avant lui: il rime en lingala ! Dans la plupart de ses morceaux, il fait rimer amour et humour dont se nourrissent sa créativité et ses textes, empreints de spiritualité et de vérité. C'est la première fois qu'un musicien congolais, dans son «alchimie» musicale, va voir du côté de l'Orient et du bassin méditerranéen… Un cocktail extraordinaire de rythmes d'ici et d'ailleurs !

Après ses études secondaires, il entre à l'Université de Kinshasa où il intégrera l'orchestre le «Phacochère Music». Il collabore ensuite de très près avec des grands noms de la musique congolaise tels que: Gérard Madiata, Rochereau Tabu Ley, Kalama Soul, Youlou Mabiala, Mbilia Bel, Tshala Muana, Mopero wa Maloba, le groupe Zaiko Langa et tout récemment Papa Wemba, Koffi Olomide, JB Mpiana et Werrason. Grande révélation du festival «L'Autre musique», puis révélation de l'année au referendum annuel 2002 de l'AMCO (Association des chroniqueurs de musique du Congo), Jean Goubald est devenu un artiste incontournable de la scène kinoise depuis la sortie de son premier opus «Bombe anatomique» en juin 2005.