Jean-Louis Daulne

Auteur, compositeur et interprète, Jean-Louis est un genre en soi et mêle, dans ses chansons, le jazz vocal, la pop française et des rythmes africains. Véritable spécialiste des percussions corporelles et vocales, Jean-Louis souffle, scatte, rappe et utilise tout son corps comme un véritable instrument de musique. Sa musique est un mélange original de funk, de world avec des textes subtils. Une sorte de « pop-world à la française ». Tout comme ses sœurs Marie et Anita (Zap Mama), Jean-Louis a attrapé très tôt le virus de la musique omniprésent dans cette famille métissée (père belge assassiné au Congo, mère congolaise). Ses influences viennent principalement de la musique noire, de Miles Davis à James Brown.

Il met son talent au service des autres, notamment comme compositeur de musique de film (« Métisse » de Matthieu Kassovitz, « L'Ile noire » de Rob Rombout, « Pardon Cupidon » de Marie Mandy,…). Onomatopées et rythmique vocale sont au menu de son premier album « Onomatopoiia » (Sowarex-1996), avec une reprise très originale de « Vesoul », célèbre chanson de Brel et des titres sublimes comme « Oumwahli » et « Les bulles ». Cet album lui vaudra le Grand Prix Wallonie-Québec de la chanson 1996 qui lui permettra de se produire plusieurs fois Outre-Atlantique.