Karim Gharbi

Chanteur, Karim a étudié aux conservatoires de musique de Bruxelles, Liège et Roubaix, et également de l’Académie des beaux-arts en section danse. Il s’est formé à plusieurs écoles (classique / Jazz / musiques populaires / improvisation / composition) dans les classes de Garret List, Giuseppe Morino, Serge Wilfart, Abdelmalek Kadi, Sybille d’Avignon, Judy Niemack, David Linx. A suivi également des cours de piano à l’Académie de Woluwé chez Michel Scohy. Il a travaillé tant sur la scène du Jazz (Jean-Louis Rassinfosse, Erwin Vann, Pirly Zustrassen, Baudoin de Jaer, Toots Thielemans, Michel Hatzigeorgiou, Stéphane Galand) que dans le milieu de l’Opéra ( "La vie parisienne" et "La belle Héléne" d’Offenbach) et de la chanson.

Il s’est également produit dans des spectacles de danse et de music hall ainsi qu’au théâtre en tant que comédien (« Le pont de pierres et la peau d’images » de D. Danis, mise en scène : B. Rufin ; « papillon de Nil » de G. Minetti). Il a dernièrement collaboré à un projet d’ensemble vocal multiculturel en partenariat avec Walter Corten, professeur de musicologie à l’ULB. Auteur-compositeur-interprète, il développe des projets plus personnels en duo, trio, et tout récemment en quartet, poursuit son travail d’écriture et cherche à élargir les possibilités musicales à travers de nouvelles collaborations et compositions.

Il est investi dans divers projets: chanteur et comédien dans la comédie musicale « Assassins » de Stephen Sondheim et John Weidemen, mis en scène par Davis Freeman, chanteur au sein de son propre groupe « Karim Gharbi quartet » ou en duo avec le pianiste Eric Bribosia, « Antichambre ». Il s’intéresse également à la pédagogie, donne des ateliers de musique et dirige la chorale polyphonique de l’Académie de Saint-Gilles.