Luciano Berio

L'itinéraire musical de Luciano Berio (né en 1925 en Ligurie) est sans doute l'un des plus polymorphes et des plus prestigieux du XXe siècle. Sérialiste mais brièvement (Nones, 1954), soucieux d'explorer les possibilités extrêmes de chaque instrument (Sequenze I à XIII), comme d'utiliser l'électronique et le collage musical dans certaines de ses oeuvres (Sinfonia, 1968), Berio se révèle surtout être un passionné de la voix. De fait, ses recherches vont aborder tous les registres vocaux (chant, parole, rire) dans un travail de décomposition-recomposition permanent. Fondateur avec Bruno Maderna d'un studio de phonologie à Milan (1955), il va tout naturellement s'acheminer vers la composition d'oeuvres chorales (Coro, 1977), polyphoniques et d'opéras (La vera storia en 1977-1978, Un re in ascolto en 1989, Outis, 1998), s'inscrivant ainsi avec les moyens de son époque dans la tradition la plus parfaite de la musique italienne.