Mathilde Renault

Fille de la guitariste Véronique Gillet et du pianiste Jean Christophe Renault, Mathilde Renault préfèrera pendant longtemps la peinture, la photographie ou le cinéma à l’univers musical parental.

Après une année à l’Insas (Institut National Supérieur des Arts du Spectacle), elle prend conscience que sa vocation est ailleurs et se jette à corps perdu dans la musique et plus particulièrement la composition. Elle étudie avec Pierre Thomas, Pierre-Yves Cuvellier, Nathalie Loriers et Diederik Wissels, David Linx, et participe à des masterclass à l’étranger avec Roberto Cipelli, Mario Laginha (piano), Maria Pia de Vito, Dave Liebman, Radka Ivanova (voix)…

Mathilde fait partie de ces jeunes femmes qui transcendent les genres – classique-moderne, jazz, monde – au profit de leur épanouissement artistique. Elle enregistre un premier album, fruit d’une collaboration avec la violoniste américaine Caroline Shaw. En 2005 elle remporte le 1er prix des sélections belges pour le concours de composition « Strade del cinema». En 2006, sa rencontre avec Jonas Knutsson, aboutit à l’enregistrement de l’ album, “Louana”.

« What strikes me most about Mathilde's compositions are the strong melodies. Maybe my deep interest in folk music from all over the world is one reasonwhy her music really speaks to me. Her harmonies often sound more like what I would expect from a guitar player than a pianist and I find that very inspiring. Mathilde, with her refined rhythms and soulful performance, creates music with a luminosity and warmth that is rare. I am very happy to be a part of it. Thank you Mathilde! »
Jonas Knutsson