Mélanie De Biasio

2006 : Django d'Or dans la catégorie « jeune talent ».
2007 : Octave de la Musique dans la catégorie "jazz".

Mélanie De Biasio n'a pas attendu longtemps avant d'apprendre à s'exprimer autrement. A 3 ans, elle commence des cours de danse classique. Mais c'est vers 8 ans qu'elle fait la rencontre de la flûte traversière; c'est le début de son histoire d'amour avec la musique. D'autant qu'elle découvre à cette époque le bonheur de jouer en  groupe, avec l'Ensemble de l'Harmonie de Charleroi qui partira un mois en tournée au Canada . Dès lors, Mélanie va perfectionner sa voix, tant au travers de cours de diction que de déclamation qu'elle va suivre à partir de 12 ans.

Son adolescence, elle la passe au bras de plusieurs groupes où, petit à petit, elle  découvre différentes facettes de la musique. C'est d'ailleurs au sein d'une petite formation rock qu'elle fait  ses dents et chante ses premières compositions.  En 1997, elle fait partie d'Harmadik Fül trio; c'est sa porte d'entrée vers le jazz.  Elle découvre  les vieux standards et leur histoire mais aussi l'improvisation collective. Entretemps, elle suit les cours de chant au Conservatoire Royal de Bruxelles et y fait la connaissance de Steve Houben, sommité belge du jazz et professeur de saxophone. Mélanie De Biasio obtient un premier prix de chant avec distinction, après 3 ans d'étude. Une grosse tournée en Russie est organisée avec Orange Kazoo, groupe à géométrie variable: une aventure humaine et musicale dans des conditions intenses qui vont lui permettre de forger son caractère et renforcer sa détermination. Steve, touché par sa nouvelle maturité lui propose plusieurs collaborations dont une vingtaine de concerts qui vont l'amener dans les plus beaux festivals, grandes salles et clubs de Belgique. Il y aura également une tournée au Japon pour l'Exposition Universelle à Aichi. 

Toutes ces expériences vont la pousser à développer une vision très personnelle de la musique, tout en approfondissant l'héritage de ses pères avec le pianiste Pascal Mohy. Mélanie a également eu l'occasion de jouer avec d'autres grands musiciens belges tels que les contrebassistes Sal La Rocca, Bas Cooymans, Philippe Aerts, les batteurs Jan De Haas, Bruno Castellucci, Mimi Verderame et les pianistes Charles Loos, Michel Herr et Pascal Paulus.    En 2006, elle est nominée  aux Django d'Or  dans la catégorie « jeune talent ». Son 1er album, « A stomach is burning », enregistré dans des conditions live, prouve que Mélanie De Biasio a eu raison d'apprendre à s'exprimer autrement.