GEST

"Le GEST à ouvert les portes d’un univers sonore envoûtant, d’une nature jamais entendue. De fascinantes improvisations à la voix, à la contrebasse, à la trompette se joignent aux sons produits par les instruments des frères BASCHET. C’est un baume pour l’oreille et pour l’âme que de pouvoir jouir à nouveau d’une communication directe entre les musiciens et l’auditeur sans amplification ni distorsion électronique. La force méditative intense de cette musique est en opposition totale avec ce qui est habituellement proposé. C’est la raison pour laquelle le GEST constitue une alternative acoustique indispensable à la tonitruance apocalyptique actuelle". (Festival de Zurich - Nov. 1983)

Pierre Goth Contrebasse, voix
Gérard Jamart Structures sonores Bachet, voix
Jean-Claude Joignaux Percussions, trompette


La musique de jazz cesse de vivre Iorsqu’elle devient puriste. L’ouverture à d’autres directions musicales à toujours représenté un prolongement de la musique de jazz, C’est pourquoi j’ai voulu présenter à Vienne un groupe qui n’a pas grand chose à voir directement avec le jazz, mais en rapport avec la musique telle que le jazz la conçoit. II existe donc à Tournai trois musiciens qui font une musique extrêmement stimulante sur de grands corps sonores dont ils tirent toutes les "musiques des sphères" qu’on peut imaginer.

Tous les sons sont produits acoustiquement, la seule alternative valable à l’électronique que je connaisse. C’est particulièrement séduisant lorsque les trois musiciens combinent I’ensemble avec des instruments conventionnels (trompette, contrebasse).Mathias RUEGG Compositeur, professeur à l’Académie de Musique de Vienne (Autriche)

Le GEST a ajouté aux structures sonores Baschet le travail de la voix et des instruments conventionnels: d’abord une contre-basse et des percussions, puis une trompette. Le but recherché étant de provoquer de nouvelles associations sonores, d’être à l’écoute du son pour l’utiliser dans toute sa plénitude et d’intégrer le silence comme une composante à part entiére.

Les compositions du GEST sont créées collectivement à partir d’éléments d’im provisation sélectionnés. Elles définissent avec précision le rôle et le parcours de chaque instrument, de chaque musicien, mais le parcours peut-étre accompli avec un maximum de liberté.

La démarche des trois musiciens nécessite qu’ils se liberent des acquis de la mémoire, s’affranchissent de toute référence aux modèles musicaux existants, se placent en état de receptivité profonde pour exploiter les pulsations, les silences et les résonances intérieures de chacun.

Le recours à tout système d’amplification électronique, à tout moyen artificiel de transformation du son est volontairement exclu dans un souci d’authenticité et d’économie de moyens.

Le GEST doit son existence et son essor notamment à Bernard BASCHET qui soutint le groupe de sa confiance et de son amitié au cours de l’indispensable période de maturation; ainsi qu’à Mathias RUEGG, jeune compositeur autrichien, professeur à l’Académie de Musique de Vienne, qui découvrit le GEST et le fit connaître en 1983 aux festivals de Vienne et de Zurich.