Casimir Liberski

Casimir LIBERSKI est né en Belgique en 1988 et s’est investi très jeune dans la musique. Il reçoit son premier piano à 5 ans et très vite se plonge corps et âme dans l’étude de cet instrument. Très vite il apprend à transcrire les morceaux qu’il aime jouer d’oreille puis se lance dans la composition. Dès qu’il en a la possibilité, il découvre le plaisir de jouer avec d’autres musiciens et forme son premier trio en août 2002 à l’âge de 14 ans. Il suit des cours de piano Jazz et se tourne aussi vers le classique. Mais c’est surtout en autodidacte acharné qu’il suit sa propre voie. En 2005, il poursuit sa scolarité secondaire, commence une carrière de jeune pianiste (récompensé en 2004 par « l’Octave de la musique, Révélation 2003-2004 »), et vient de signer la bande originale de «Bunker Paradise» le premier long métrage de son père Stefan Liberski. En 2006, il remporte le concours pour jeunes musiciens de jazz organisé durant le Brussels Jazz Marathon par la commune d’Ixelles et Les Lundis d’Hortense. Il y décroche aussi le prix du public et celui du meilleur soliste. En 2006, la Fondation Belge Spes, qui aide les artistes depuis 20 ans, lui octroie une bourse pour suivre régulièrement les enseignements de grands maîtres du Jazz à New York: A 18 ans, il part étudier au prestigieux Berklee College of Music grâce à une bourse exception- nelle, la « Presidential Scholarship ». Ses études s’achèveront en mai 2010. Aux Etats-Unis il se lie avec Ornette Coleman, Brad Mehldau, Masabumi Kikuchi, Danilo Perez, avec lesquels il approfondit son jeu. Il a collaboré avec Charnett Mo ett sur le dernier album de celui-ci, aux côtés de Stanley Jordan, Rodney Holmes, et Denardo Coleman. (sortie en été 2010). Le premier album de Casimir Liberski sortira lui aussi en 2010 sous le label « Inner Circle Music » de Greg Osby, avec Tyshawn Sorey à la batterie et Thomas Morgan à la basse. Par ailleurs, Casimir Liberski a composé et interprété plusieurs musiques de lms, dont la BO du long metrage Bunker Paradise featuring Jean-Paul Rouve, nominée pour la meilleure musique de lm au festival de Gand.