Véronique Gillet

Le chemin musical de Véronique Gillet l’a conduite des chants populaires de voisins immigrés italiens et espagnols à AlbertoPonce (Espagne),Egberto Gismonti (Brésil), Leo Brouwer (Cuba), Fernando Freitez (Vénézuela), Charles Ewanjé (Cameroun), Giovanna Marini (Italie), Sandor Szabo (Hongrie), Peter Finger (Allemagne) et bien d’autres.

Autant de jardiniers attentionnés qui ont semé leur âme dans une terre qui devait s’avérer bien fertile. Ces apports abondants auraient pu « formater » la compositrice comme une école et la conduire à des créations « à la manière de ».

Par bonheur, son imaginaire a su en abstraire l’esprit essentiel: les cultures qui l’inspirent semblent donc plutôt unir leurs richesses et tresser sa création personnelle. Robert Mercier (guitare-diffusion “Que dire de quelqu’un qui nous donne tant de plaisir à travers la musique?” Egberto Gismonti