Chet Baker dès les années 50 connaît un immense succès au sein du quartet sans piano de Gerry Mulligan. Depuis cette époque, le succès ne le quitte plus, ce qui l’amène à donner des concerts et enregistrer avec la plupart des musiciens majeurs de l’histoire du jazz depuis Charlie Parker jusqu’à Stan Getz, en passant par Ron Carter et Paul Desmond. Depuis son concert mémorable au « Carnegie Hall » en 74, il reste le trompettiste le plus expressif que le jazz enfanta.

En savoir plus


Nous retrouvons le trompettiste dans sa dernière ligne droite. C’est lors d’un passage en Belgique que le funambule promène sa fêlure et son mal de vivre … Le duo princier, Philip Catherine et Jean-Louis Rassinfosse, offre un écrin à la hauteur de cette perle rare et si fragile. Leur entente culmine aussi bien dans la véritable course à l’abime méphistophélique de « Cherokee » que dans les ballades empreintes de spleen baudelairien. Indispensable !

Fermer