Né en 1933 près de Lubumbashi, Edouard Masengo était un guitariste de renommée mondiale. Il s’est notamment produit avec Louis Amstrong et Harry Belafonte dans les années 60. Il n’en est pas moins resté fidèle à ses racines. Ses chansons, comme l’a rappelé l’ambassadeur de la RDC, « étaient autant de messages et de conseils qu’il souhaitait transmettre à son public grâce à sa musique et à la maîtrise de son instrument ». La plus célèbre d’entre elles restera sans doute « Malaïka », interprétée par la diva sud-africaine Myriam Makeba.

En savoir plus


Malgré son succès et sa réputation, Edouard Masengo n’a jamais enregistré ses oeuvres, ce qu’il avait finalement accepté de faire à l’invitation de Fredy Jacquet, délégué de la Communauté française de Belgique à Kinshasa et fan du poète katangais. Cet enregistrement en studio prévu à Bruxelles n’aura cependant jamais lieu car Edouard Masengo est mort le 27 mars dernier.

Mais, à l’occasion de l’un de ses derniers concerts à Lubumbashi, en décembre 2002, un enregistrement avait été réalisé à l’initiative du centre Wallonie-Bruxelles, lequel s’est donc retrouvé en possession de l’unique testament musical de l’artiste et a décidé de l’éditer et de le proposer à la vente.

Fermer