Joël Allouche est né en 1960 à Bougie, Algérie. Très vite autour de lui résonnent les rythmes et les atmosphères qui forgeront sa passion et son style: la mandoline de son père mélomane et la musique orientale qui remplit la rue et la maison.
1977 commence pour Joël un cheminement qui ne s’arrêtera plus, celui de musicien de Jazz: premiers enregistrements, concerts & festivals avec Coïncidence, le groupe des frères Llabador. 1979 / 1981 marquent les débuts d’une carrière inter-nationale avec des concerts à Berlin, Copenhague, Hamburg et en Hongrie avec le trio du guitariste Philippe Caillat, également de Montpellier. 1983 : Joël remplace Trilok Gurtu dans Reflexionen, orchestre international du saxophoniste suisse Urs Leimgruber avec Don Friedman (USA) et Palle Danielsson (Suède).

En savoir plus


1988 marque pour Joël Allouche un retour à la scène française avec le trio de Marc Ducret – avec lequel il tourne en Inde, en Afrique, et au Japon puis enregistre l’album Gris (Label bleu 1990) – le Pandémonium et le quartet de François Jeanneau, puis le New Unit de Michel Portal en 1990. Retour à la scène des musiciens de Montpellier également avec les formations de Michel Marre, Doudou Gouirand, Gérard Pansanel avec lesquelles il continue sa collaboration… Les années 90 sont marquées par la collaboration de Joël à la formation du guitariste franco-vietnamien Nguyên Lê avec lequel il enregistre Zanzibar (1993) puis Tales from Viet Nam (1995). En 2008 Joël tourne avec la formation du bassiste Italien Furio Di Castri pour le projet « Zapping » consacré à Th. Monk et Franck Zappa et a participé récemment au projet « Us and Them – Hommage aux Pink Floyd » de la pianiste italienne Rita Marcotulli.
Durant sa carrière Joël Allouche à collaboré avec quelques unes des grandes figures du Jazz comntemporain parmi lesquelles Kenny Wheeler, Cecil Mc Bee, Bobo Stenson, Paul Bley, Paolo Fresu, Lester Bowie, John Taylor, Enrico Rava, Furio Di Castri , Lee Konitz…

Fermer

Site officiel