Renato Martins, multi-instrumentiste originaire de Rio et ayant grandi à São Paulo, a commencé à jouer des percussions et du piano dès l’âge de quatre ans. Il a suivi ses premiers cours à six ans avec Silvio Tancredi, pour étudier ensuite la batterie et le piano dans la tradition de la musique populaire brésilienne, à la fameuse école du Zimbo Trio (le Clam). Il a également suivi pendant quatre ans des cours de piano classique avec Leda Maria Chacur Alves, ainsi que des cours d¹harmonie, de composition et de direction d¹orchestre à la Faculté d’Art Santa Marcelina.

Renato est un autodidacte des percussions et a développé de nouvelles techniques (mélodiquement) sur des instruments traditionnels comme notamment la moringa (tambour d’argile originaire d’Inde). Il est aussi connu pour utiliser des « instruments » inattendus comme des ustensiles de cuisine, et est considéré comme un rénovateur des percussions brésiliennes par la critique spécialisée.

En savoir plus


De 1994 à 1996 il a vécu en Angleterre, jouant entre autre avec le célèbre joueur de tabla indien Sarvar Sabri et avec le saxophoniste de jazz Andy Hamilton, ainsi qu’avec d’autres grands noms du jazz et de la musique ethnique dans le pays. Il a participé à des festivals tels que Womad ou The Birmingham Jazz Festival et s’est présenté au Queen Elizabeth Hall de Londres avec le percussioniste Ganéen Nana Tsiboe.

En 1998, de retour au Brésil, Renato Martins a reçu la reconnaissance de la scène musicale brésilienne à l’occasion du concours Visa de musique instrumental où il fut l’unique semi-finaliste percussioniste. Il a joué avec quelques grands noms de la MPB (musique populaire brésilienne) : Duda Neves, Sérgio Sá, Moacyr Luz, Sá e Guarabyra, Grupo Tom Da Terra et Paulo Moura. Il développa alors des projets éducatifs, en donnant des cours de percussions aux 30ème et 31ème Festival d¹hiver de Campos do Jordão en 1999 et 2000. Renato enseigne régulièrement lors de cours privés, ou lors de d’ateliers dans des universités et conservatoires.

Après avoir participé au festival HEINEKEN CONCERTS 2000 avec les guitaristes André Cristhovam et Taj Mahal, Renato Martins s’est produit en concerts et sur disques avec de nombreux musiciens bien connus de la scène jazz au Brésil : André Geraissati, Ulisses Rocha, Nelson Faria, Carlinhos Antunes, Mozart Mello, Roberto Sion, Celso Pixinga, André Mehmari et Celio Barros. En 2003 il a lancé son premier cd solo de musique instrumentale, Indaiá, qui fut acclamé par la critique brésilienne, ce qui lui a permis de jouer au Sesc Instrumental Brasil (concert diffusé par la chaîne de télévision Rede Sesc-Senac et suivi par un large public).

Depuis 2004, Renato Martins est basé à Bruxelles et collabore avec des musiciens de la scène jazz comme Steve Houben, Victor da Costa, Henri Greindl, Daniel Stockart, Daniel Miranda, Maxime Blesin et Osman Martins, tout en initiant sa collaboration avec le guitariste Boris Gaquere. Il s’est produit dans des lieux importants de la vie musicale bruxelloise, tels que The MusicVillage, le ThéâtreMarni, et le Théâtre Molière. Il a participé au projet Le Monde est un village avec le groupe arménien Arax. Le concert a eu lieu au Théâtre 140 de Bruxelles et a fait l’objet de diffusions télévisées sur la chaîne RTBF. Il a également joué en Inde à l’occasion de la commémoration de l’anniversaire de Sai Baba dans son temple et se présente également à Londres avec le saxophoniste de jazz Martin Speake.

En février 2009, Renato Martins s’est produit en duo avec Boris Gaquere au 4° Festival International de Percussion de Catalogne (Barcelone). Il est invité la même année à intégrer le spectacle « Ovo » du Cirque du Soleil, qui tournera à travers le Canada et les Etats-Unis durant un an et demi.

C’est en tant qu’artiste sponsorisé par la célèbre marque d’instruments de percussion Latin Percussion (LP) que Renato Martins a participé avec Boris Gaquere au NAMM Show, le plus grand salon international de la musique, y donnant plusieurs concerts.

Fermer

Site officiel