Rencontre charismatique entre Belem, fringant duo belge accordéon diatonique-violoncelle, et l’univers instrumental du compositeur contemporain Walter Hus, qui a conçu un prodigieux orchestre mécanique, aréopage instrumental à la fois simple – de l’extérieur : une forêt de tuyaux de bois – et ultra-technologique.

« Fascinant. »

Lien