Le dernier album du compositeur belge Didier Laloy s’appuie sur un ensemble orchestral fait d’orgues acoustiques,  d’accordéons et de percussions automatisés. Le résultat ? Une ivresse musicale inédite, novatrice… et bouleversante.

« Belem ? On aime ! »

Lien