Leo Kupper

Un compositeur, qu'est-ce que c’est ? C'est quelqu'un qui, dans une époque, connaît le langage de cette époque et qui choisit - avec ce langage - de faire un discours : « Mes amis, je vais vous parler de ceci : A ». Quand il vient avec la pièce, il dit «Voilà, vous n'avez pas le choix, c'est A » et on écoute A. Si je retrouve quelque chose à moi dans A, je peux dire que c'est intéressant ; si je ne trouve rien, alors le compositeur m'ennuie (rires).Le compositeur, pour moi, s'il n'est pas généreux, s'il ne s’efface pas, s'il ne communique pas des ondes de résonances heureuses pour les autres...Eh bien, le compositeur ne sert à rien ! Je pense que beaucoup de gens composent, composent, composent... mais ils se rendent même pas compte qu'ils sont individualistes sans partage, qu'ils n'ont pas les bonnes résonances, qu’ils sont au fond d’eux-mêmes des gens méchants, des gens égoïstes.

Parce que l’on compose aussi ses défauts et on fait de grands efforts techniques pour composer ses défauts. Ils veulent absolument que la technique soit au point pour qu'ils puissent exprimer tout ce qu'il y a en eux, tant dans le bien que dans le mal. Comment veut-on qu'ils émeuvent le public s'ils ne sont pas eux-mêmes habités par des ondes convenables dans le sens de la spiritualité, de l'élévation, de l'harmonie, du respect, ... ?

Propos recueillis par Fabrizio Rota