Stéphane Galland est né le 27 octobre 1969 à Berchem-Sainte-Agathe (commune de Bruxelles). C’est à 9 ans que Stéphane décide de prendre des cours de batterie au conservatoire de Huy (Belgique) dans la percussion classique. Dés l’âge de 11 ans il commence à jouer avec des musiciens de Jazz notamment avec Eric Legnini.

A 17 ans, il reçoit un diplôme de tous les cours classiques principaux tout en finissant son lycée.

Après avoir eu l’occasion de jouer avec les plus grands noms du Jazz Belge en tant qu’adolescent, il recherche de nouvelles expériences musicales.

Stéphane Galland a longtemps joué en trio avec Eric Legnini et Jean-Louis Rassinfosse, et participe en leur compagnie à de nombreux festivals en Belgique et à l’étranger.

En 1988, il rencontre Pierre Van Dormael, avec qui il jouera en compagnie de Fabrizio Cassol et de Michel Hatzigeorgiou dans un club Bruxellois, le Kaaï. Pendant 3 ans, ils formeront le groupe Nasa Na. En 1991, ils entament un voyage en Afrique Centrale ou ils étudient les traditions de Pygmées d’Aka. En 1992, après le départ de Pierre, le trio devient alors Aka Moon…

En 1997, lors d’un concert dans un club de Jazz à Anvers, Stéphane rencontre la chanteuse belge Axelle Red qui flashe sur son jeu. Elle le prend dans sa bande de musiciens. Depuis plus de 7 ans maintenant, il joue avec elle. Axelle dit qu’elle n’a jamais entendu un son de caisse clair comme le sien, elle le surnomme « Mr Snare ».

Bzzz Pük autre trio à la formule originale basée sur les structures poly-rythmiques, composé de Linley Marthe « basse électrique » apporte sa sonorité et les influences combinées du Jazz et de la musique africaine, Geoffroy de Masure y développe un jeu généreux et dense élargissant la palette expressive du trombone, et Stéphane , aujourd’hui reconnu pour son approche unique et originale de son instrument et de son aisance sur des vagues complexes des musiques de tradition Afro-américaine ou carnatique , combinant les spéculations mathématiques à l’improvisation intuitive…

Stéphane s’est rapidement révélé comme un musicien d’exception. Développant un style très personnel, il acquiert la maîtrise, les rythmes les plus complexes à travers ses rencontres et ses recherches, que ce soit auprès des Pygmées de Centrafrique, du maître sénégalais de la percussion Doudou Ndiaye Rose ou des spécialistes des ragas (figures rythmiques de la musique indienne) tels que Umayalpuram K. Sivamaram, il engrangera un Kaleidoscope de rythmes.

Stéphane a également joué avec Zap Mama, Joe Zawinul, Ozark Henry, Novastar… ; tourne actuellement avec son trio Aka Moon, Nelson Veras, et Dave Golitin ; Stéphane tient les baguettes sur quelques 60 albums.