« L’album qui s’ouvre sur un aria des Variations Goldberg de Bach se clôture avec deux pièces en solo de Pat Metheny et Jimmy Page, un grand écart stylistique qui loin de choquer, sert la cohérence d’un album mélodique, éthéré, et plein d’originalité. »

« …Un album mélodique, éthéré et plein d’originalité. »

Lien