Eve Beuvens a d’abord voulu jouer de la contrebasse. Un peu grand, un peu lourd sans doute. Elle s’est ensuite tournée vers le piano. Et elle a eu bien raison. C’est aujourd’hui une de nos meilleures pianistes de jazz. Beaucoup de volonté, du lyrisme, une dose de romantisme, une très belle musicalité et un sourire constant. Une pincée de nostalgie aussi, qui se retrouve dans son très beau premier album Noordzee, en 2009. Et un sens de l’exploration musicale, qui se concrétise dans Heptatomic, le groupe qu’elle a créé en 2013 pour le Gaume Jazz, avec Laurent Blondiau, Manolo Cabras, son frère Lionel et d’autres. Elle joue aussi dans les Sidewinders et avec le sax polonais Cesariusz Gadzina. Et avec Mikael Godée. Avec qui elle grave un premier CD, MEQ, en 2012. Voilà le second album avec Mikael Godée et ses complices suédois : Looking forward.

 

 

« Une musique qu’on accueille avec plaisir dans l’immédiateté mais qui dévoile toutes ses richesses si on s’y attarde. »

Lien