« Sur un répertoire de compositions personnelles (…), Fabrice Alleman réussit une parfaite harmonie entre tradition et modernité.Piano acoustique ou Fender (Nathalie Loriers), contrebasse ou basse électrique (Reggie Washington) alternent groove puissant et lyrisme enjoué sur un programme rôdé en tournée avant l’enregistrement…et ça se sent drôlement ! »

« Une parfaite harmonie entre tradition et modernité. »