« Venant tout droit de Belgique, Mélanie de Biasio fait une entrée fracassante sur la scène du jazz. Sa voix grave pourrait faire fondre ce qui reste de la banquise. Outre de très belles compositions originales, il suffit d’écouter sa version de My Man’s Gone Now de Gerschwin pour comprendre l’ampleur du phénomène. Sensualité, swing, climats envoûtants et minimalistes… »

« C’est la révélation de l’automne ! »