Avec « Archaeology », Sabin Todorov recherche les trésors intérieurs. Un album en trio, avec Sal La Rocca et Lionel Beu- vens, intime, poétique, juste.

La nouvelle scène jazz, Shaba- ka Hutchings à Londres, Robert Glasper aux Etats-Unis, fait plutôt dans le bruit et la fureur. C’est intéressant, ça crie, ça pulse. Mais ça épuise. Alors revenir, avec Sabin Todo- rov, à de la musique d’appa- rence simple, immédiate, nue, pure, acoustique, c’est un plaisir incroyable. On se laisse bercer par ces mélodies riches, cette rythmique sub- tile, ces chansons qui nous parlent, ces ballades qui ras- surent, ces mid tempo qui éclairent. Même une pluie inattendue, « Unexpected rain », est bienfaisante.

(Le Soir, Jean-Claude Vantroyen)

« La mélodie est importante parce qu’elle fait chanter l’âme »

Lien