Il y a de l’énergie, mais aussi de la douceur voire du mystère (c’est la gravité de la clarinette basse) qui n’empêche néanmoins jamais une espèce d’ironie souriante d’imprégner toutes les plages. C’est dû sans aucun doute au sourire éclatant de l’Afrique où Toine Thys aime se réfugier. C’est lui qui a composé tous les morceaux, mais il va sans dire que les impros de ses complices donnent de l’éclat à cette musique, comme les siens d’ailleurs.

« Tout dans ce disque donne la pêche ! »

Lien